Warning message

You must log in or register to participate.

PARTIE DEUX : Possibilité et défis permanents pour les services de garde d’enfants réglementés

Initiatives récentes

Au cours des deux dernières années, le gouvernement provincial a mis l’accent sur le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants, en prenant des mesures pour soutenir les parents et les fournisseurs de services de garde d’enfants. Voici les mesures en question :

  • En octobre 2020, le gouvernement provincial a annoncé la tarification des services de garde d’enfants à 25 $ par jour (communiqué en anglais) dans le cadre du Programme de subventions d’exploitation (à compter de janvier 2021), afin de veiller à ce que ces services soient abordables pour tous les parents ayant des enfants dans des milieux de garde d’enfants réglementés.
  • En novembre 2020, le gouvernement a mis en place des changements pour permettre aux fournisseurs de services de garde en milieu familial d’accéder au Programme de subventions d’exploitation à 25 $ par jour, qui a été lancé en janvier 2021.
  • Également en novembre 2020, le gouvernement a lancé le Casual Caregiver Pilot Program (Programme pilote d’aides occasionnelles), qui permet aux centres de garde d’enfants, en particulier ceux qui se trouvent dans des régions où le recrutement est un problème plus important, d’embaucher un employé temporaire à court terme pour remplacer le personnel absent.
  • Reconnaissant les difficultés en matière de dotation en personnel dans la région du Labrador, le gouvernement a mis en place en janvier 2021 un « facteur de progression » supplémentaire de 15 % (communiqué en anglais) pour les fournisseurs de services de garde d’enfants réglementés qui participent au Programme de subventions d’exploitation dans cette région, à condition que l’argent supplémentaire soit entièrement consacré à la rémunération du personnel.

En juillet 2021, il lancera un Programme d’amélioration de la qualité de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants destiné à améliorer la qualité des services de garde d’enfants réglementés par le biais de consultations concernant la conception des programmes, les processus d’apprentissage, les échanges avec les enfants et leurs familles, et l’amélioration des environnements physiques. Une subvention pour l’amélioration de la qualité sera disponible pour les participants au programme.

Quelles aides sont disponibles pour les fournisseurs de services de garde d’enfants réglementés?
  • Programme de subvention pour garde d’enfants : programme fondé sur le revenu qui aide les familles admissibles à payer les frais de garde d’enfants dans le cadre de services de garde d’enfants réglementés. Il permet aux familles admissibles d’accéder à des services de garde d’enfants réglementés en éliminant ou en réduisant au minimum les coûts dans les limites des ressources disponibles. Le seuil de revenu net familial pour une subvention complète pour garde d’enfants est de 35 000 $ par an. Les familles admissibles à la subvention journalière complète et qui ont recours à un service de garde d’enfants participant au Programme de subventions d’exploitation bénéficient de la gratuité de la garde d’enfants dans le cadre de ces services.

  • Programme de subventions d’exploitation : contribue à rendre les services de garde d’enfants abordables pour les familles de Terre-Neuve-et-Labrador ayant de jeunes enfants. À compter du 1er janvier 2021, le Programme de subventions d’exploitation a fait en sorte que les services de garde d’enfants réglementés (centres de garde d’enfants et services de garde d’enfants en milieu familial) réduisent leurs tarifs à 25 $ par jour pour les nourrissons, les tout-petits, les enfants d’âge préscolaire et les enfants d’âge scolaire à temps plein (les tarifs pour les enfants d’âge préscolaire et ceux qui bénéficient de ces services après l’école à temps partiel, et avant ou après l’école, sont fixés conformément à la politique en matière de subventions).

    Il est interdit aux services de garde d’enfants participants de facturer d’autres frais pour le service (à l’exception des frais de transport, si le service assure le transport entre le domicile ou l’école et le fournisseur du service de garde d’enfants, et que seuls les parents utilisant le service sont facturés).

La Division de l’apprentissage et du développement de la petite enfance du ministère de l’Éducation accorde une subvention d’exploitation aux services de garde d’enfants participant au programme de garde d’enfants à 25 $/jour. Tous les services réglementés peuvent bénéficier au moins des taux de base. Les services qui démontrent que leurs dépenses opérationnelles sont plus élevées en raison de considérations telles que leur emplacement, des coûts de personnel plus élevés, etc., peuvent être admissibles à un taux relevé au montant maximal déterminé par la politique.

Programme de supplément à l’apprentissage et au service de garde des enfants : offre un supplément de revenu directement aux éducateurs de la petite enfance admissibles (travaillant dans des centres de garde d’enfants et dans le cadre de services de garde d’enfants en milieu familial), aux administrateurs (travaillant dans des centres de garde d’enfants) et aux superviseurs (travaillant dans une agence de services de garde en milieu familial) allant de 12 900 $ à 16 900 $ par an, selon l’admissibilité. Il est fondé sur le niveau de qualifications et l’emploi occupé dans les services de garde d’enfants réglementés. Le but de cette initiative consiste à attirer un plus grand nombre de personnes qualifiées pour travailler dans les milieux de garde d’enfants réglementés, et à les maintenir en poste.

  • Bourses pour stages pratiques destinées au personnel de l’éducation de la petite enfance (EPE) : Programme de bourses pour fournir un soutien aux étudiants en éducation de la petite enfance (EPE) qui doivent participer à un stage sur le campus. Le ministère de l’Éducation fournit 835 $ par semaine (jusqu’à 2 500 $ au total) aux étudiants en EPE admissibles qui sont tenus d’assister à un stage sur le campus.
  • Programme de bourses d’études pour les stagiaires en éducation de la petite enfance (EPE) : Programme de bourses visant à soutenir les fournisseurs de soins stagiaires (niveau d’entrée) qui suivent les cours d’EPE requis pour améliorer leur niveau de certification au niveau 1. Le ministère de l’Éducation offre 250 $ par cours de certificat d’études postsecondaires en EPE terminé avec succès aux éducateurs en garderie admissibles du niveau d’entrée qui passent à la certification de niveau 1.
  • Programme de bourses pour les diplômés en éducation de la petite enfance (EPE) : L’objectif de ce programme de bourses est d’améliorer le recrutement et la rétention d’EPEs qualifiés dans les services de garde d’enfants réglementés en réduisant la dette d’études des étudiants. Le ministère de l’Éducation offre jusqu’à 7 500 $ aux candidats admissibles qui obtiennent un diplôme en EPE d’un établissement postsecondaire de Terre-Neuve-et-Labrador.

 

Plan d’apprentissage et de garde des jeunes enfants pancanadien du gouvernement fédéral

Le gouvernement du Canada a annoncé de nouveaux investissements totalisant jusqu’à 30 milliards de dollars sur cinq ans et 8,3 milliards pour les années subséquentes pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants partout au pays. Le gouvernement provincial mène des discussions actives avec le gouvernement du Canada concernant cette annonce et cherchera à mettre la priorité sur la qualité, l’aspect abordable et l’accessibilité en ce qui concerne la portion du financement de la province.

Possibilités et défis permanents

Bien que des efforts et des investissements aient été faits récemment, le gouvernement provincial reconnaît qu’il est toujours possible de faire davantage pour soutenir les fournisseurs de services de garde d’enfants réglementés, les éducateurs de la petite enfance et les familles ayant des enfants en garde.

Dans le cadre de cette consultation, nous voulons connaître le point de vue des fournisseurs de services de garde d’enfants réglementés pour nous aider à déterminer quels soutiens actuels sont utiles au secteur, ce que nous pouvons faire de plus pour soutenir le secteur et s’il y a des changements de politiques ou de règlements que nous pourrions apporter pour alléger le fardeau administratif ou toute autre pression. Nous voulons également entendre les parents d’enfants qui fréquentent des services de garde réglementés et qui ont des idées sur la façon dont nous pouvons soutenir le secteur.